15 mars 2010

En panne d'intégration

Question du monde magazine du 6 mars 2010 à Maggie Cheung : "Paris vous a-t-il bien accueillie lorsque vous y avez séjourné entre 1997 et 2007 ?"

Réponse : "Jamais je ne m'étais sentie aussi profondément chinoise. J'ai pourtant fait des efforts, adopté les horaires, les usages, la nourriture. Même la langue ! Pas parfaitement, mais tout de même ! Eh bien le sentiment d'étrangeté ne m'a jamais quittée. La certitude de ne jamais pouvoir être de ce pays. Les Français ont un tel comportement d'être français ! Ce n'est peut-être pas gentil de le dire, mais...le charme, la politesse, l'hédonisme de ce pays ne compensent pas ce sentiment de supériorité réellement ravageur. Londres est beaucoup plus ouvert".

La réponse de cette grande actrice chinoise, qui a vécu pendant 10 ans sur notre sol, illustre la panne de notre modèle d'intégration. Désormais, une bonne partie de Français  se sent exclut de sa nationalité et se définit comme Italiens, Portugais, Algériens,  Bretons, etc.

Le moindre succès sportif d'une équipe extra-nationale est fêté, par ces derniers, sur des endroits symboliques de la nation Française : Champs-Elysées, Capitole, Vieux-port, etc... Quelquefois des symboles sont même attaqués.

Ainsi, notre organisation sociale a réussie à créer et dresser des groupes de Français contre des  groupes de Français  comme le démontre l'émergence de nouvelles insultes : « sale Français » ; « Français de merde ».

C'est pourquoi, à mon sens, le débat sur l'identité nationale était nécessaire et urgent. Malheureusement, il a n'a été mené que dans un but populiste et électoraliste.

Sans cet examen de conscience, la France ne pourra pas avancer. Pire, elle pourrait, selon les plus pessimistes s'abaisser et même exploser.

L'exemple contemporain de l'ex-Yougoslavie révèle bien que quand des gens ne veulent plus vivre ensemble cela conduit à un éclatement inévitable et brutal.

Les résultats électoraux de ce soir vont, malheureusement, pour partie dans ce sens...

 



Posté par nasvidenje à 01:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur En panne d'intégration

Nouveau commentaire